green beauty for a greener life

La pilule contraceptive : c'est fini ! đŸ’Ș

pilule

ArrĂȘt de la pilule + 4 mois : c'est l'heure du premier check point ! ACTUALISATION + 12 mois.

J'ai avalé ma toute derniÚre pilule fin mai 2017.

Back to the Start!

Je crois que j'ai commencĂ© Ă  prendre la pilule vers mes 16 ans, elle m'avait Ă©tĂ© prescrite par ma dermatologue en guise de traitement anti acnĂ©. Cette pilule s'appelait Yaz, et c'est en rĂ©digeant cet article que je viens de dĂ©couvrir que c'est une pilule de 4Ăšme gĂ©nĂ©ration. Les pilules de 4Ăšme gĂ©nĂ©ration, comme de 3Ăšme gĂ©nĂ©ration, peuvent ĂȘtre associĂ©es Ă  un risque accru d'accident thromboembolique. D'ailleurs, je viens aussi de dĂ©couvrir que chaque annĂ©e en France, 2500 accident et 20 dĂ©cĂšs sont liĂ©s Ă  la pilule. Autant vous dire que si j'avais su ça avant, je l'aurais arrĂȘtĂ©e bien plus tĂŽt ! J'ai pris pendant quelques annĂ©es Yaz, jusqu'Ă  ce qu'on se dise qu'elle n'avait aucun effet sur mon acnĂ© et qu'il serait prĂ©fĂ©rable de changer de pilule "pour une pilule moins dosĂ©e". Je me vois donc prescrire Leeloo, pilule de deuxiĂšme gĂ©nĂ©ration. Je n'avais jamais entendu parler des pilules de "premiĂšre gĂ©nĂ©ration", "deuxiĂšme gĂ©nĂ©ration", "troisiĂšme gĂ©nĂ©ration", "quatriĂšme gĂ©nĂ©ration" ou "remplissez la gĂ©nĂ©ration qui vous plaĂźt" jusqu'Ă  l'affaire Diane 35 en 2013. Je me souviens avoir vĂ©rifiĂ© Ă  ce moment lĂ  de quelle gĂ©nĂ©ration Ă©tait ma pilule et j'avais Ă©tĂ© rassurĂ©e, j'en dĂ©duis que j'ai dĂ» passer de Yaz Ă  Leeloo avant 2013. Si je fais le compte, j'ai donc pris la pilule quotidiennement pendant environ 8 ans. Et le pire, sans me poser de question. À part si je risquais de grossir ou de prendre des seins en prenant/changeant de pilule. Youhou ! J'avais une confiance aveugle dans tout, pour moi, si quelque chose Ă©tait vendu (valable pour l'alimentation, les cosmĂ©tiques, tout) et raison de plus prescrit par un mĂ©decin, c'est que c'Ă©tait no problemo. Mais maintenant que je suis dans  une dĂ©marche de mieux vivre/mieux manger/mieux consommer, j'apprends au fur et Ă  mesure les combines des industries qui au final, transforment souvent des gens en victimes. Du coup, faisant attention Ă  ce que je mange, ce que je prends comme mĂ©dicaments et ce que j'utilise comme cosmĂ©tiques, il m'est apparu inconcevable de continuer Ă  prendre la pilule.

J'ai voulu arrĂȘter de bourrer mon corps d'hormones

D'ailleurs on parle beaucoup des perturbateurs endocriniens dans les cosmĂ©tiques, les plastiques, l'environnement etc. mais la pilule c'est quand mĂȘme un des plus puissants perturbateurs endocriniens qui soit. Elle en est mĂȘme la parfaite dĂ©finition puisque c'est son impact sur nos hormones qui nous empĂȘche de procrĂ©er ! Ça parait logique vu comme ça, mais j'avoue que je n'avais jamais associĂ© "pilule" et "perturbateur endocrinien", je prĂ©fĂ©rais l'indiquer ici, peut-ĂȘtre ĂȘtes-vous dans le mĂȘme cas que moi ! Petit bonus : je pense que de nouvelles Ă©tudes seraient nĂ©cessaires pour en savoir plus, mais il semblerait que le rejet dans la nature des hormones de synthĂšse contenues dans la pilule contraceptive ait pour consĂ©quence de fĂ©miniser des espĂšces de poissons. En prĂ©sence d'hormones synthĂ©tiques comme celles trouvĂ©es dans la pilule pourrait amener les poissons mĂąles Ă  produire des Ɠufs dans leurs testicules. Dans le doute... je prĂ©fĂšre m'abstenir !  

Pas beaucoup d'alternatives...

J'ai pu constater dans ma dĂ©marche qu'il n'y a pas 36000 solutions contraceptives durables : c'est grossomodo soit pilule hormones, patch hormones, implant hormones, stĂ©rilet hormones ou stĂ©rilet cuivre SANS hormone. Un peu la tristitude somme toute. Vu que je ne voulais plus prendre d'hormones, j'ai fait mes recherches sur le stĂ©rilet en cuivre, et certains gynĂ©cologues refusent encore de nos jours de le poser Ă  des jeunes filles n'ayant pas eu d'enfant car c'est bien connu, "le stĂ©rilet ça rend stĂ©rile". À mon avis, les groupes pharmaceutiques distribuant les pilules ont juste bien fait leur boulot => faire en sorte qu'un minimum de femmes utilise le stĂ©rilet et un maximum la pilule ! Le StĂ©rilet c'est un achat tous les 5/10 ans, la pilule c'est un tous les 3 mois... C'est comme pour la cup, perso je n'avais jamais entendu parler de la cup de ma vie, jusqu'Ă  ce que je voie la vidĂ©o d'une blogueuse sur le sujet. Tout comme je n'avais jamais vraiment entendu parler du stĂ©rilet (Ă  part que la contraception se faisait en crĂ©ant une inflammation dans l'utĂ©rus de façon Ă  ce que l’Ɠuf ne puisse s'accrocher) avant que je lise des tĂ©moignages de femmes sur internet. Tiens d'ailleurs les filles, petit sondage pour voir si c'est juste mon ressenti ou s'il est partagĂ© : dites-moi en commentaire si lorsqu'on vous a prescrit la pilule on vous a parlĂ© des autres moyens de contraception possibles (notamment du stĂ©rilet au cuivre) et si vous avez dĂ©jĂ  entendu parler de la cup par un mĂ©decin, l'Ă©cole (je pense aux journĂ©es de sensibilisation Ă  la pubertĂ©/sexualitĂ© au collĂšge et lycĂ©e). C'est pas compliquĂ©, jamais aucun mĂ©decin ne m'avait parlĂ© d'un autre moyen de contraception que la pilule (ou parlĂ© de la cup) ! C'est donc moi qui ai fait la dĂ©marche envers ma gynĂ©cologue en lui disant que j'aimerais essayer ce mode de contraception. Elle a Ă©tĂ© trĂšs ouverte, a acceptĂ© et a Ă©tĂ© trĂšs pro tout au long de la dĂ©marche, je la remercie pour ça. Pour information, je supportais trĂšs bien la pilule, enfin c'est ce que je pensais jusqu'Ă  ce que je passe au stĂ©rilet sans hormones !

Ce qui a changĂ© depuis l'arrĂȘt de la pilule

Je ferai une actualisation au bout de 6 mois et sûrement au bout de 9 mois ou 1 an car d'aprÚs ce que j'ai vu, le corps peut "se chercher" pendant au moins 6 mois.

Jusqu'Ă  maintenant :

  • PLUS (-) d'Ă©tat dĂ©pressif express :

+ 4 mois : J'ai vraiment remarquĂ© ça vers la derniĂšre ou avant derniĂšre annĂ©e, quelques jours avant d'avoir mes rĂšgles, j'Ă©tais en hyper sensibilitĂ©/dĂ©pression/lafindumondeestproche pendant quelques jours. Un rien me faisait pleurer. Une pub Ă  la tĂ©lĂ© montrant une mĂšre de famille contente de retrouver ses enfants pour le goĂ»ter et je pleurais. Parfois, sans raison je me mettais Ă  pleurer Ă  chaudes larmes, genre les vrais pleurs avec les petits hoquets et tout. J'avais tendance Ă  broyer du noir. À dramatiser la moindre chose, et vu que j'Ă©tais hypersensible, ça m'affectait. Je pensais que c'Ă©tait "normal" car je suis une femme et que la sociĂ©tĂ© aime bien nous attribuer un petit cĂŽtĂ© hystĂ©rique (coucou mon cĂŽtĂ© fĂ©ministe qui ressort). Je pensais que ça faisait partie du package "cadeau de la nature mensuel". Depuis que j'ai arrĂȘtĂ© la pilule j'ai eu 4 cycles, et jamais je n'ai ressenti cet Ă©tat "dĂ©pressif"/hypersensible. Pas de sensation d'hyper sensibilitĂ©, le pied quoi.

+ 8 mois : =>Toujours pas d'état dépressif à déplorer, pendant mes rÚgles je ressens une plus grande sensibilité qu'en dehors de mon cycle, j'ai les larmes qui peuvent monter devant des choses relativement banales mais plus du tout de phase dépressive/lafindumondeestproche ! J'espÚre que ça continuera comme ça.

+ 12 mois : Statu quo
  • Moral au top

arrĂȘt de la pilule

+ 4 mois : Alors je pense que mon moral au beau fixe n'a pas pour seule origine l'arrĂȘt de la pilule (la mĂ©decine chinoise, le reiki et mon nouvel Ă©tat d'esprit y sont aussi pour quelque chose selon moi !), mais j'ai lu que le dĂ©rĂšglement de nos hormones pouvait entrainer une baisse du moral, de façon tout Ă  fait physiologique. Enfin bizarrement depuis juin j'ai vraiment beaucoup plus le moral qu'avant, j'ai toujours des hauts et des bas mais le niveau de la moyenne entre les deux est vachement plus Ă©levĂ©. CoĂŻncidence ?

+ 8 mois : Mon moral est globalement toujours plus élevé que lorsque j'étais sous pilule, je suis aussi pas mal dans le développement personnel donc je pense que ça joue beaucoup aussi !

+ 12 mois : Statu quo
  • Perte mammaire

+ 4 mois : Je pense avoir remarquĂ© une lĂ©gĂšre perte au niveau de la poitrine, je n'ai jamais eu une forte poitrine mais ce qui est sĂ»r c'est que je n'avais pas de poitrine jusqu'Ă  ce que je prenne la pilule. En vraiment 1 semaine, j'Ă©tais passĂ©e d'un genre 85 A Ă  un 85 C/90 C. Je me souviens avoir dĂ» refaire en urgence ma garde de robe de lingerie. Moi qui me plaignais de ne pas avoir de seins j'Ă©tais ravie ! Depuis que j'ai arrĂȘtĂ© la pilule j'ai remarquĂ© que je remplissais un petit moins mes soutiens-gorges. Mais franchement rien de dramatique, je n'ai mĂȘme pas changĂ© de lingerie car elle est toujours Ă  ma taille ! Je constate aussi que je tends Ă  stocker un peu dans le ventre, zone qui Ă©tait complĂštement dĂ©sertĂ©e par la graisse avant (elle se rĂ©fugiait en intĂ©gralitĂ© chez ses potes "fesses", "hanches" et "cuisses").

+ 8 mois : Bon bah lĂ  clairement j'ai beaucoup perdu de poitrine ! Mes seins ont dĂ©gonflĂ© en fait. Je n'ai pas changĂ© de sous-vĂȘtements et pas essayĂ© de nouvelle lingerie pour connaĂźtre ma nouvelle taille, mais clairement lors d'un prochain achat il faudra que je passe Ă  la taille en dessous. C'est le jeu ma pauvre Lucette !

+ 12 mois : J'ai définitivement bien perdu de la poitrine, et je peux allÚgrement dire que mes seins ont réduit de moitié par rapport à avant, tous mes soutiens-gorges sont devenus trop petits... quand je pourrai j'investirai dans de la lingerie éthique/bio !
  • Plus (-) de fringales boulimiques frĂ©nĂ©tiques

+ 4 mois : Avant, de 1 et 3 jours, j'avais des fringales de l'infini le soir. Comme si ma vie en dĂ©pendait. Peu importe la quantitĂ© et le temps que je passais Ă  manger, j'avais toujours envie de plus. Je ne pouvais juste pas m'arrĂȘter. J'avais mal au ventre tellement j'avais faim et la sensation de satiĂ©tĂ© mettait beaucoup de temps (et de nourriture) Ă  arriver. Maintenant juste avant ou pendant mes rĂšgles, j'ai faim plus rapidement le soir mais je n'ai jamais expĂ©riencĂ© de frĂ©nĂ©sie boulimique !

+ 8 mois : Pendant mes rÚgles, j'ai plus faim et je peux manger plus et plus longtemps que d'habitude, en particulier le soir. Et le midi je ressens la faim, chose que je ne ressens pas forcément en dehors de mon cycle. J'ai plus envie de chocolat aussi. Mais pas de retour de vraie frénésie boulimique comme avant donc c'est cool !

+ 12 mois : Statu quo
  • Des rĂšgles plus abondantes (au dĂ©but ?)

+ 4 mois : Une des diffĂ©rences majeures que j'ai pu constater est le fait d'avoir des rĂšgles plus abondantes. Ayant une cup, je peux vraiment me rendre du "avant/aprĂšs". Les deux premiĂšres fois oĂč j'ai eu mes rĂšgles, elles ont Ă©tĂ© trĂšs abondantes, au point que j'ai eu des fuites de cup (chose qui ne m'arrivait pas avant). Au plus fort, il fallait que je la vide 3 fois dans la journĂ©e. Et le matin mon pyjama Ă©tait tachĂ©. Cependant, les deux derniĂšres fois, mes rĂšgles ont Ă©tĂ© quasiment aussi abondantes que lorsque j'Ă©tais sous pilule, et je n'ai pas eu de fuites. => Donc Ă  voir pour les fois suivantes...

+ 8 mois : Mon flux semble moins abondant que lors des premiers mois, mais il est quand mĂȘme plus abondant que lorsque je prenais la pilule. J'ai une journĂ©e et demi (nuit comprise) abondante (la cup dĂ©borde), du coup je pense vraiment prendre une culotte menstruelle pour Ă©viter les fuites pendant 1/2 jours. Le reste du temps aucun souci !

+ 12 mois : Globalement statu quo, mĂȘme si mon dernier cycle a Ă©tĂ© plutĂŽt peu abondant, je pense que selon l'ovaire qui ovule, ça change !
  • Des rĂšgles plus longues

+ 4 mois : Eh oui, "plus longue", la pote de "plus abondante", peut aussi ĂȘtre de la partie ! À mes 2 premiers cycles et au 4Ăšme cycle, elles ont durĂ© 1 ou 2 jours de plus que d'habitude, mais au troisiĂšme cycle elles ont durĂ© aussi longtemps qu'avant et je n'ai eu qu'une journĂ©e et demi trĂšs abondante. À voir sur la durĂ©e !

+ 8 mois : Globalement je suis maintenant Ă  5/6 jours de menstruation, ce qui est je pense 1 jour de plus par rapport Ă  avant l'arrĂȘt de la pilule. Donc bon ça va !

+ 12 mois : Globalement je suis toujours Ă  5/6 jours de menstruation, avec les deux derniers jours peu abondants, donc plutĂŽt cool.
  • Des rĂšgles moins douloureuses

+ 4 mois : J'ai eu la chance de ne jamais avoir des rĂšgles trĂšs douloureuses comme certaines malheureusement obligĂ©es de prendre de lourds mĂ©dicaments et de rester allongĂ©es. Cependant je pouvais ressentir des crampes furtives (au niveau de l'utĂ©rus ou des ovaires, je n'ai jamais trop su les situer) mais trĂšs douloureuses qui me paralysaient sur place, lorsque ça m'arrivait debout je n'avais d'autre choix que de m'arrĂȘter de parler, respirer et ne plus bouger le temps d'encaisser. Heureusement ça n'a jamais durĂ© plus de 10/15 secondes. Eh bien depuis l'arrĂȘt de la pilule, je n'ai jamais eu de crampe, je touche du bois ! Niveau douleur, je pouvais avoir mal au ventre un peu avant l'arrivĂ©e des rĂšgles, chose qui n'arrive plus. D'ailleurs je n'ai aucun moyen de savoir quand je vais avoir mes rĂšgles maintenant ! Plus de montagnes russes des Ă©motions, plus de seins gonflĂ©s comme des pastĂšques avec douleurs (tiens ça aussi ça a changĂ© !), plus de maux de ventre, plus de douleurs en allant aux toilettes... je n'ai plus de repĂšres (je prĂ©fĂšre comme ça !) ^^

+ 8 mois : Toujours pas de crampe à déplorer, juste pendant 2/3 jours selon les fois je peux me sentir ballonnée, avec un léger mal de ventre, mais rien d'handicapant. Je n'ai plus les seins gonflés comme des pastÚques au moment des rÚgles et plus de douleurs mammaires !

+ 12 mois : Statu quo
  • Plus d'oubli de pilule !

J'avais toujours la hantise d'oublier de prendre ma pilule, me ruant sur la notice en cas d'oubli pour savoir dans quelle semaine j'étais, si je risquais une grossesse ou pas. Plus besoin non plus de vérifier combien de plaquettes il me reste, chercher l'ordonnance et aller tous les 3 mois à la pharmacie pour récupérer mon précieux. Franchement, c'est une petite révolution dans ma vie !
  • Plus (+) d'acnĂ©

+ 4 mois : Alors je pense qu'il y a eu plusieurs facteurs qui sont intervenus, mais je suppute que la pilule en fait partie. Depuis juin j'ai pu constater une recrudescence de mon acnĂ©, notamment inflammatoire alors que je n'avais rien changĂ© Ă  ma routine beautĂ©. Pour ma part, l'acnĂ© et moi c'est une longue histoire donc ça ne m'Ă©tonne pas qu'un changement majeur tel que l'arrĂȘt de la pilule ait eu un impact. Dans cet article sur Leeloo, j'apprends qu'elle est censĂ©e donner des boutons, graisser la peau, donne des cheveux fins et cassants, et assĂ©cher le vagin. Et qu'il ne faut pas la prescrire Ă  quelqu'un qui a pris du Roaccutane (coucou la dermato qui m'a proposĂ© de prendre du Roaccutane sous Leeloo). Plus gĂ©nĂ©ralement, la pilule ne doit pas ĂȘtre prescrite en cas de migraine, d'antĂ©cĂ©dent d'AVC dans la famille et si on fume. Pour l'AVC, lĂ  aussi j'aurais aimĂ© avoir l'information avant, auquel cas j'aurais arrĂȘtĂ© la pilule plus tĂŽt. Enfin j'espĂšre que d'ici quelques mois mon corps trouvera son Ă©quilibre et Ă©liminera naturellement l'acnĂ©. Allez on y croit ! ^^

+ 8 mois : Fin octobre/dĂ©but novembre 2017 ma peau a commencĂ© a empirĂ© sĂ©rieusement, avec ma peau au pire de son histoire de novembre Ă  dĂ©cembre 2017. Au point oĂč on me demandait si je faisais une allergie, mais non, ce n'Ă©tait que de l'acnĂ© inflammatoire. Plusieurs facteurs sont Ă  l'origine de cette aggravation et je pense que le stress se reflĂšte vraiment sur ma peau ! Nous sommes le 22 janvier 2018 et ma peau commence Ă  aller mieux, lĂ  encore pour plusieurs raisons (je pense), je vous ferai un (long) post sur l'amĂ©lioration (ou pas ?) de ma peau d'ici quelques semaines/mois. Enfin je pense que mes hormones se cherchent encore et ce mĂȘme aprĂšs 8 mois d'arrĂȘt ! Mais je prĂ©fĂšre ça plutĂŽt que de prendre le traitement (qu'est la pilule) qui ne ferait que masquer le symptĂŽme (qu'est l'acnĂ©). L'acnĂ© est lĂ  pour dire que quelque chose ne va pas et ignorer cet appel de notre corps ne me semble pas ĂȘtre la meilleure solution.

+ 12 mois : Je pense que niveau Ă©quilibre des hormones on est sur du mieux, la grosse diffĂ©rence par rapport Ă  l'actualisation des 8 mois c'est que j'ai complĂštement arrĂȘtĂ© de consommer des produits laitiers. L'actualisation des 8 mois s'est faite le 22 janvier, sachant que c'est le 24 janvier que j'ai arrĂȘtĂ© les produits laitiers ! Si mon expĂ©rience d'arrĂȘt des produits laitiers vous intĂ©resse, je vous la partage ici. Depuis que j'ai arrĂȘtĂ© les produits laitiers, ma peau s'est considĂ©rablement amĂ©liorĂ©e ! Je pense que mon acnĂ© a Ă©tĂ© rĂ©duite de 80% au moins, je vous laisse apprĂ©cier ici le avant/aprĂšs les trois mois d'arrĂȘt. https://www.instagram.com/p/BiDKuH1lVwC/?hl=fr&taken-by=nothing_but_my_opinion J'ai beaucoup moins de microkystes au menton, mes glandes sĂ©bacĂ©es paraissent plus calmes, mais avant mes rĂšgles ma peau part toujours en cacahuĂšte, en Ă©tant plus grasse, avec des poussĂ©es de boutons inflammatoires, sur les joues, le menton et la zone entre les deux. Il faut que je me bouge pour demander un bilan hormonal pour voir si effectivement il y a bien un dĂ©sĂ©quilibre hormonal quelque part, et si oui, jouer sur quelles hormones et facteurs pour rĂ©Ă©quilibrer tout ça. Si aprĂšs l'arrĂȘt de la pilule votre peau sort une acnĂ© inflammatoire et que vous consommez toujours des produits laitiers, je ne peux que vous inciter Ă  essayer d'arrĂȘter complĂštement les produits laitiers pendant 3 mois, histoire de voir. Si vous avez peur de vous y mettre, je vous ai partagĂ© 2 semaines de recettes sans produits laitiers, pour passer ni vu ni connu sans trop d'efforts au "dairy-free" !
  • Des jeans moins serrĂ©s
Je trouve que j'ai dégonflé des cuisses et des fesses en plus des seins ! Du coup je rentre mieux dans mes jeans au niveau de ces endroits et ça c'est cool. Je trouve aussi que j'ai beaucoup moins de cellulite sur les fesses. N'ayant pas de balance je ne saurais dire si j'ai perdu du poids, mais ce n'était pas le but recherché donc bon... tant que je me sens bien dans mon corps !
  • Plus (+) de poils
Comme Sophie Riche (je vous invite Ă  voir sa vidĂ©o ou Ă  lire son tĂ©moignage), j'ai plus de poils. Ça fait peu de temps que je me suis aperçue que mon duvet au-dessous de ma lĂšvre Ă©tait pas si invisible que ça. Et je me suis dĂ©couvert un mini duvet au niveau des pommettes (oui oui oui je suis ravie). Au niveau du haut des cuisses je remarque que j'ai plus de poils, et plus longs. AprĂšs pour le reste je ne saurais pas trop dire.

+ 12 mois : J'ai dĂ©finitivement plus de poils qu'avant, pour la raison qui me semble la plus probable que lorsque j'ai pris la pilule, j'Ă©tais encore une adolescente, des changements Ă©taient encore censĂ©s opĂ©rer afin que j'obtienne mon corps de femme, et la pilule l'a empĂȘchĂ©. Elle m'a artificiellement dotĂ©e d'une gĂ©nĂ©reuse poitrine et maintenue dans mon stade de faible pilositĂ©, c'est pour ça que lorsque mon corps a Ă©tĂ© privĂ© de ces hormones... la poitrine double cheeseburger extra bacon est partie, et les poils sont arrivĂ©s.  J'ai du coup un mini duvet au niveau des pommettes et un duvet un peu plus consĂ©quent au niveau de la moustache. A priori c'est pas choquant, mais moi je le sais, et je le vois du coup ^^ J'essaye de ne pas trop les scruter car plus j'y penserai, et plus j'en aurai !


+ 24 mois : J'ai dĂ©couvert que l'Androcur que je prenais Ă©tant adolescente (en mĂȘme temps que la pilule) contre l'acnĂ©, avait aussi pour fonction de rĂ©duire la pilositĂ©. Ainsi, il est doublement normal qu'Ă  l'arrĂȘt de toute hormone de synthĂšse,ma pilositĂ© naturelle est arrivĂ©e, et en comparaison avec ma pilositĂ© d'avant rĂ©duite par la pilule et l'Androcur, eh bien j'ai senti que j'avais plus de poil (comme expliquĂ© plus haut).

Mais c'est juste parce que nous les femmes, mĂȘme si la sociĂ©tĂ© fait tout pour nous inciter Ă  Ă©radiquer nos poils, oui, nous sommes poilues au mĂȘme titre que les hommes ! Oui oui oui ! Moins poilues, mais poilues quand mĂȘme, donc avoir un duvet sur les joues ou sur la moustache est normal !

Et ce n'est pas le fait d'arrĂȘter la pilule qui donne des poils, c'est que la pilule Ă©vite des poils donc en l'arrĂȘtant on retrouve son corps normalement poilu de femme, mais ce n'est pas le fait d'arrĂȘter qui donne des poils (vous voyez ce que je veux dire ?).

Je ne trouve pas que ma pilositĂ© soit pire maintenant qu'il y a un an, donc je peux vous dire avec un grand soulagement : non, en arrĂȘtant la pilule on ne se transforme pas en singe ; oui au bout d'un moment la pilositĂ© se stabilise yeeeeeeeeeah :D
  • Plus (+) de libido
Je termine par un truc cooooool. Tous les tĂ©moignages que je lisais allaient dans ce sens. ArrĂȘter la pilule, c'est retrouver sa libido. arrĂȘt de la pilule  Eh bien pour moi aussi c'est le cas ! Comme dit cet article hyper intĂ©ressant que je vous recommande et qui devrait ĂȘtre lu chacune d'entre nous (oui oui vraiment !), la pilule peut faire baisser notre taux de testostĂ©rone de 50%. Sauf que la testostĂ©rone est l'une des principales hormones du dĂ©sir sexuel. RĂ©sultat : arrĂȘt de la pilule => + de testostĂ©rone => + de dĂ©sir sexuel. CQFD ! Vu que j'ai passĂ© l'entiĂšretĂ© de ma sexualitĂ© sous pilule, je n'avais pas de point de comparaison. Maintenant j'en ai un, et jamais je ne voudrais revenir en arriĂšre ! Dans la mĂȘme catĂ©gorie, je n'ai plus aucune sĂ©cheresse intime, ni mycose. Tadam ! Je le partage car gĂ©nĂ©ralement tout le monde fait genre que ça ne la concerne pas, que ça ne lui ai jamais arrivĂ©, que c'est honteux, alors que d'une part c'est pas de notre faute, et d'autre part parce que ça concernerait 1 femme sur 4. Donc si c'est votre cas, "You are not alone"!

Conclusion

VoilĂ  mon partage d'expĂ©rience vis-Ă -vis de l'arrĂȘt de la pilule ! Si je l'ai fait c'est parce que quand je me suis posĂ©e plein de questions quand j'ai voulu arrĂȘter la pilule et j'Ă©tais bien contente de lire des tĂ©moignages Ă  ce sujet, donc j'espĂšre que cela pourra vous servir Ă©galement :) Comme je l'ai dit, je mettrai Ă  jour cet article dans quelques mois pour voir l'Ă©volution. Je ne dis pas que prendre la pilule c'est mal et qu'il faut toutes passer au stĂ©rilet en cuivre (d'autant plus que le stĂ©rilet n'est pas supportĂ© par toutes) ; je pense simplement qu'on devrait toutes disposer d'un niveau d'information quasiment exhaustif concernant le choix de notre contraception. ConnaĂźtre tous les pour et contre de chaque mode de contraception afin de choisir celle qui nous semble la plus adaptĂ©e ! Le stĂ©rilet peut aussi provoquer des effets secondaires et peut avoir des cĂŽtĂ©s nĂ©gatifs (voir plus haut), donc je ne dis pas que le stĂ©rilet est LA solution unique et parfaite. Cet article est juste pour partager mon expĂ©rience qui n'est en aucun cas une gĂ©nĂ©ralitĂ©. Pour en savoir plus sur le stĂ©rilet au cuivre (et sur les autres moyens de contraception), je vous invite d'ailleurs Ă  cliquer ici.

Pour ma part je suis ravie d'avoir arrĂȘtĂ© la pilule, et mon expĂ©rience jusqu'Ă  maintenant me fait regretter de ne pas avoir eu plus d'informations sur la pilule et le stĂ©rilet plus tĂŽt !

Si cela avait Ă©tĂ© le cas, j'aurais arrĂȘtĂ© la pilule bien avant ! Vous vous retrouvez dans mon tĂ©moignage ? Vous avez arrĂȘtĂ© la pilule ? Vous avez vu des changements ? Vous av(i)ez les mĂȘmes dĂ©sagrĂ©ments sous pilule ? Dites moi tout ! Dites moi aussi si vous avez appris des choses sur la pilule en lisant cet article, ça me donnera une idĂ©e du niveau d'information dont nous disposons rĂ©ellement :)   N'oubliez pas, restez OpiniĂ©(e)s ;)  
  For my english friends, giving the length of this post, I won't be able to make the translation but the translation made by Google Translation on this post (I have tried it) is really EXCELLENT! I think it worth the shot because birth control is a very important topic and we should talk about! Sorry for that and I hope you will translate it :) Don't forget, stay Opiniated ;)      

22 January, 2018

Derniers articles

Share On