green beauty for a greener life

Stérilet au cuivre : mon expérience avant / pendant / après

dispositif intra utérin, DIU, mona lisa, stérilet, stérilet au cuivre

  1. Suite à mon article sur l'arrêt de la pilule, je voulais partager avec vous mon passage au stérilet au cuivre (DIU sans hormones) !
J'ai décidé de vous partager mon expérience avant/pendant/après car lorsque j'ai décidé d'arrêter la pilule et d'essayer le stérilet sans hormones, je n'avais personne avec qui en discuter et ce sont des témoignages sur internet qui m'ont aidée à franchir le pas. Je me dis que je ne suis peut-être pas la seule dans ce cas et voudrais que mon témoignage puisse servir à celles qui se posent des questions sur le stérilet. Je ne vais pas rentrer dans le détail de ce qu'est un stérilet car je n'ai pas d'informations supplémentaires par rapport à ce qui existe déjà sur internet, mais je peux vous recommander la lecture de ce site cliquez ici et ce site.

Mais globalement :

Le stérilet est en forme de T, mesure environ 3 centimètres et contient du cuivre qui permet aux spermatozoïdes d'être moins mobiles et viables dans l'utérus. Il créé aussi une réaction inflammatoire qui fait que la nidation est impossible sur la paroi de l'utérus. C'est un des seuls (ou le seul ?) dispositif de contraception "durable" sans hormones. Il est efficace dès qu'il est posé. Il existe aussi des stérilets aux hormones mais dans mon cas j'ai arrêté la pilule pour ne plus faire subir à mon corps la prise d'hormones, donc pour moi le choix s'est porté sur le Dispositif Intra Utérin (DIU) au cuivre SANS hormones. Il existe plusieurs stérilets/marques de stérilet, dans mon cas ma gynécologue m'a prescrit le DIU Mona Lisa NT Cu380 Mini.

Les idées reçues sur le stérilet ou DIU :

"Il rend stérile" => FAUX ! Il n'a aucun impact sur la fécondité et à l'instant où il est retiré, il est théoriquement possible de tomber enceinte. "Il est moins efficace que la pilule"=> FAUX ! Le stérilet au cuivre a une efficacité contraceptive de 99,5% contre 91% pour la pilule (source pilule & source DIU) "Il faut avoir accouché pour porter un stérilet" => FAUX ! Le stérilet peut tout à fait être posé à des femmes nullipares, je n'ai d'ailleurs moi-même jamais accouché ! "On ne peut pas utiliser de coupe menstruelle avec un stérilet" => FAUX ! J'utilise toujours ma cup avec le stérilet et je n'ai eu aucun souci, j'avais d'ailleurs posé la question à ma gynécologue qui m'avait dit qu'il n'y avait aucune contre indication :) La seule chose à faire est de bien déventouser la cup avant de la retirer mais cela est valable tout le temps, stérilet or not stérilet.

Voici maintenant mon expérience !

AVANT :

Comme je le disais dans mon article check point depuis l'arrêt de la pilule (cliquer ici), j'ai décidé d'arrêter la pilule :
  • Car je ne voulais plus prendre d'hormones
  • Parce que la pilule est quand même la Ferrari des perturbateurs endocriniens
  • Parce qu'elle comporte trop d'effets secondaires (dont je ne souffre plus maintenant)
  • Parce qu'elle est apparemment cancérigène
  • Parce qu'elle est la cause de 2500 accidents et 20 morts chaque année en France :(
  • Parce que la pilule est déconseillée lorsqu'on a des antécédents d'AVC dans sa famille
  • Parce que j'en avais marre de devoir y penser tous les jours et flipper les rares fois où je l'oubliais
  • Parce qu'elle n'est pas le moyen de contraception le plus efficace
En mai, lors de mon check up annuel, j'ai donc dit à ma gynécologue que je souhaitais arrêter la pilule et essayer un stérilet sans hormones. Elle a été à mon écoute et m'a dit qu'il n'y avait pas de problème, que je risquerais d'avoir plus de boutons, des règles plus longues et abondantes mais que sinon c'était no problemo. Elle m'a fait une ordonnance pour le stérilet que l'on doit aller récupérer à la pharmacie, ainsi que pour deux types de Spasfon Lyoc. Lors de mon rendez-vous elle a constaté que j'avais une petite mycose (quasiment asymptomatique, je l'ai découvert pendant le rendez-vous), donc elle m'a donné de quoi la traiter car il faut la soigner avant de poser le stérilet. J'imagine que si on a pas de problème particulier, le traitement n'est pas nécessaire avant la pose. Elle m'a aussi prescrit un prélèvement vaginal à faire en laboratoire pour vérifier que j'étais négative à la Chlamydia. Nous avons fixé le rendez-vous pour un jour à la fin de mes règles suivantes, la pose est plus facile à la fin des règles car l'utérus est un peu plus ouvert, d'après ce que j'ai compris. Maintenant munie de mon stérilet, des Spasfon, du matos anti mycose et du résultat du prélèvement, je peux maintenant passer au "Pendant" !

PENDANT :

Le jour J, j'ai pris comme indiqué les Spasfon 1 heure avant le rendez-vous, j'ai mangé (elle m'a conseillé de venir l'estomac "plein") et dans la salle d'attente j'ai repris des Spasfon (comme demandé, je me suis pas fait une orgie de Spasfon pour le kiff). J'étais bien en fin de règles (fin de règles = règles pas tout à fait finies), donc c'était parfait. Elle a vérifié que la mycose était bien partie... la pose pouvait commencer. Elle m'a montré un exercice respiratoire simple (bien inspirer, puis bien expirer à fond) à faire sur son go, elle a introduit l'outil pour écarter le vagin, elle a nettoyé la cavité puis commencé la pose en me disant de respirer comme montré avant. Elle m'a dit aussi de lui dire si j'avais mal, à combien j'avais mal sur une échelle de 1 à 10, et de décrire ce que je ressentais. Du coup j'ai ressenti une douleur vive et forte à un endroit que je n'avais jamais ressenti. On m'a dit que cette douleur, c'est une contraction, comme quand on accouche. Du coup j'ai eu un petit avant goût de l'accouchement. Et je pense qu'avoir un carlin ou pug, c'est sûrement pas aussi bien qu'avoir un enfant, mais ça ira bien comme ça pour le moment ! Ahah Non plus sérieusement, j'ai ressenti ce qui doit être une crampe dans l'utérus, c'était très vif mais dès que je lui ai dit que j'avais mal, elle a arrêté et la douleur s'est tout de suite dissipée. Je crois lui avoir dit que la douleur que j'avais ressentie valait un 8/10. Puis elle m'a demandé si elle pouvait reprendre, j'ai dit ok, et hop redouleur, et tout de suite après c'était bon ! À la fin de la pose, et avant que je me relève, la douleur était un 3/10, il me semble. Après la pose, elle m'a fait une sorte d'échographie pour vérifier que le stérilet était bien en place. Au total, sur les deux fois, la forte douleur a dû durer quelques secondes, donc ça se gère. C'est vrai que quand c'est la première fois, on ne sait pas à quoi s'attendre, on ne sait pas combien de temps ça va durer donc la douleur peut surprendre ou se faire demander ce qu'on fait là. Mais très vite j'ai commencé à ne plus rien sentir comme douleur/gêne, je me souviens avoir conduit au retour et m'être fait la réflexion que je n'avais ni gène, ni douleur et que ça ne m'empêchait pas du tout de conduire !

APRÈS :

On est censées prendre des Spasfon genre matin/midi/soir ou matin/soir sur plusieurs jours en prévention de douleurs éventuelles. Il est possible de ressentir une douleur abdominale comme si on avait ses règles, sur les 3 premiers jours. Pour ma part, j'en ai pris le jour même et le matin suivant et je crois que c'est tout ; je n'ai ressenti aucune douleur après la pose. Une fois le stérilet en place, un rendez-vous de contrôle était à faire 1 mois et demi après la pose pour vérifier que le stérilet était bien toujours en place, qu'il n'y avait pas d'infection ou d'expulsion (rare). Dans 1 cas sur 1000, il peut y avoir une perforation de l'utérus par le stérilet qui se retrouve dans la cavité abdominale, ce qui nécessite une chirurgie pour aller le récupérer. C'est apparemment le seul risque du stérilet au cuivre. 6 mois après le premier contrôle, un nouveau contrôle est à faire. Dans mon cas, ce contrôle devrait se faire fin décembre 2017 ! J'ai lu à différents endroits qu'il était parfois possible de sentir les fils du stérilet dépasser de l'utérus, dans mon cas je n'ai jamais rien senti, ni mon compagnon. Si vous sentez vraiment les fils et que cela vous dérange vous ou votre partenaire, il est possible de demander à les recouper plus courts ou carrément de les couper à ras. Dans ce dernier cas, le retrait peut être plus délicat. Mon stérilet est prévu pour rester 5 ans en place, donc quelques secondes de douleur VS 5 ans de tranquillité... mon choix est fait ! Ahah stérilet au cuivre mona lisa Ma gynécologue m'a remis une carte qui indique le type de stérilet, le lot du stérilet, la date de la pose, le nom du gynécologue et le nom du patient. Cette carte est à garder sur soi, enfin genre pas trop loin de soi, en cas de problème j'imagine. Je la garde dans mon portefeuille.

Conclusion :

Quand ce sera à refaire, je le referai ! Même si la douleur était vive au moment de la pose, elle a été très éphémère. Maintenant que je le sais, je serai plus à même de la gérer car je saurai que ça ne dure pas longtemps. Comme on dirait, "c'est juste un mauvais moment à passer". Il faut bien noter aussi que certaines femmes ne ressentent rien du tout lors de la pose. D'autres ont plus mal que moi. Ça dépend de chacune évidemment et de notre résistance face à la douleur. Si vous avez peur d'avoir très mal, tout ce que je peux vous conseiller c'est de demander à votre gynécologue de vous prescrire quelque chose pour atténuer la douleur et d'essayer ! Si ça se trouve vous ne sentirez rien. Si ça se trouve vous aurez mal. Dans tous les cas, si vous sentez que la douleur est insupportable, dites le à votre gynécologue et il arrêtera. Ce n'est pas grave, si vous ne vous sentez pas de le faire, ne vous forcez pas. Je pense juste que si vous avez envie d'essayer le stérilet en cuivre, c'est dommage de vous priver d'essayer uniquement parce que vous avez peur de souffrir au moment de la pose. Comparé aux avantages qu'il procure (voir l'article sur l'arrêt de la pilule ici), je suis partante à 100% pour revivre la même pose ! Je le répète ici, je ne veux pas vous inciter à passer au stérilet au cuivre, car ce n'est pas LA solution unique, parfaite et universelle mais si vous vous posez des questions sur l'arrêt de la pilule et le stérilet, alors vous êtes au bon endroit :) Tout ce que je souhaite, c'est que toutes les femmes soient au courant des différentes méthodes de contraception, de leurs avantages et leurs inconvénients afin de choisir de façon éclairée la méthode la mieux adaptée à chacune. Dans mon cas, c'est par manque d'informations que je ne suis pas passée au stérilet plus tôt, mais je pense que je ne suis pas la seule dans ce cas :/ Vous avez encore des questions/doutes ? Vous aussi vous êtes passée au stérilet au cuivre ? La pose vous a fait mal ? Pas mal ? Comment est votre vie depuis le stérilet ? N'hésitez pas à partager votre expérience ou à poser vos questions en commentaire ! :)   N'oubliez pas, restez Opiniés ;)  
Hello everyone, I decided to share my experience of IUD before / during / after because when I decided to stop the pill and try the IUD without hormones, I had nobody to discuss it and these are testimonials on the internet which helped me to take the plunge. I think I may not be the only one in this case and I would like my testimony to be useful to those who have questions about the IUD. I will not go into the detail of what an IUD is because I do not have any additional information compared to what already exists on the internet but I can recommend you to read this site click here and this site .

But overall:

The IUD is T-shaped, measures about 3 centimeters and contains copper that allows sperm to be less mobile and viable in the uterus. It also creates an inflammatory reaction that makes nesting impossible on the wall of the uterus. It is one of the only (or only?) "Sustainable" contraceptive device without hormones. It is effective as soon as it is laid. There are also IUDs with hormones but in my case I stopped the pill to stop my body taking hormones, so for me the choice was on the copper Intra Uterine Device (IUD) WITHOUT hormones. There are several IUDs / IUDs, in my case my gynecologist has prescribed the IUD Mona Lisa NT Cu380 Mini. False ideas received on the IUD: "It makes sterile" => FALSE! It has no impact on fertility and at the moment it is withdrawn, it is theoretically possible to get pregnant. "It's less effective than the pill" => FALSE! The copper IUD has a contraceptive efficacy of 99.5% versus 91% for the pill (source pill & source IUD) "You must have given birth to wear an IUD" => FALSE! The intrauterine device can be placed entirely on nulliparous women, and I myself have never given birth! "You can not use a menstrual cup with an IUD" => FALSE! I always use my cup with the IUD and I had no problem, I had also asked the question to my gynecologist who had told me that there was no contraindication :) The only thing to do is to properly disassemble the cup before removing it but this is valid all the time, IUD or IUD. So here is my experience! BEFORE: As I said in my article check point since the pill stop (click here), I decided to stop the pill:
  • Because I no longer wanted to take hormones
  • Because the pill is still the Ferrari of endocrine disruptors
  • Because it contains too many side effects (which I no longer suffer from)
  • Because it is apparently carcinogenic
  • Because it is the cause of 2500 accidents and 20 deaths every year in France :(
  • Because the pill is discouraged when you had stroke(s) in your family tree
  • Because I was tired of having to think about it every day and scaring to death the few times I forgot it
  • Because it is not the most effective contraception
In May, during my annual check-up, I told my gynecologist that I wanted to stop the pill and try a hormone-free IUD. She was listening to me and told me that there was no problem, that I would risk having more acne, longer and abundant PMS but otherwise it was no problem. She gave me a prescription for the IUD that you have to go to the pharmacy for, as well as for two types of Spasfon Lyoc. During my appointment she found that I had a small mycosis (almost asymptomatic, I discovered during the appointment), so she gave me enough to treat it because it must be treated before laying the IUD. I imagine that if there is no particular problem, treatment is not necessary before laying. She also prescribed a vaginal taking to do in the laboratory to check that I was negative to Chlamydia. We fixed the appointment for a day at the end of my following PMS, it is easier at the end of the rules because the uterus is a little more open, from what I understood. Now equipped with my IUD, Spasfon, anti-fungal material and the result of the sampling, I can now go to the "While"! WHILE : On D-Day, I took Spasfon as indicated 1 hour before the appointment, I ate (she advised me to come with a "full" stomach) and in the waiting room I took again Spasfon (as requested, I did not do a Spasfon orgy for fun). I was well at the end of the period (end of period = period not quite finished/still bleeding), so it was perfect. She checked that the mycosis was gone... then it could begin. She showed me a simple breathing exercise (well to inhale, then thoroughly exhaled) to do on her go, she introduced the tool to "open" my vagina, she cleaned the cavity and then started laying by telling me to breathe as shown before. She also told me to tell her if I was hurting, how bad I was on a scale of 1 to 10, and to describe what I was feeling. So I felt a strong and sharp pain at a place I had never felt. I was told that this pain is a contraction, like when you give birth. So I had a little taste of childbirth. And I think having a pug is surely not as good as having a child, but it will be fine like that for now! Ah ah No, more seriously, I felt what must be a cramp in the uterus, it was very lively but as soon as I told her that I was in pain, she stopped and the pain immediately dissipated . I think I told her that the pain I felt was worth 8/10. Then she asked me if she could continue, I said ok, and hop pain again, and right after that it was good! At the end, and before I get up, the pain was a 3/10, I think. Then, she gave me a sort of ultrasound to check that the IUD was in place. In total, on both occasions, the severe pain had to last a few seconds, so it is managable. It is true that when it is the first time, we do not know what to expect, we do not know how long it will last so the pain can surprise. But soon I began to feel no more pain / embarrassment, I remember I had to drive to return to my home and I thought that I had neither gene nor pain and that it did not prevent me to drive at all!

AFTER:

We are supposed to take Spasfon morning / mid / evening or morning / evening over several days in prevention of possible pain. It is possible to feel abdominal pain as if one had his period, on the first 3 days. For my part, I took the same day and the next morning and I think that's all; I did not feel any pain. Once the IUD was in place, a check-up appointment was to be made one month and a half after insertion to verify that the IUD was still in place, that there was no infection or expulsion (rare). In 1 case out of 1000, there may be perforation of the uterus by the IUD which is found in the abdominal cavity, which requires surgery to go and recover it. This is apparently the only risk of the copper IUD. 6 months after the first control, a new control is to be done. In my case, this control should be done at the end of December 2017! I read in different places that it was sometimes possible to feel IUD's strings passing from the uterus, in my case I never felt anything, nor my boyfriend. If you really feel the strings and it bothers you or your partner, it is possible to ask to cut them shorter or squarely to cut them flush. In the latter case, withdrawal may be more delicate. My IUD is scheduled to stay 5 years in place, so a few seconds of pain VS 5 years of tranquility... my choice is made! Ah ah stérilet au cuivre mona lisa My gynecologist gave me a card that shows the type of IUD, date of putting in, gynecologist name and patient name. This card is to keep on oneself, finally kind not too far from yourself, in case of problem I imagine. I keep it in my wallet.

Conclusion:

When it's over, I'll do it again! Even though the pain was sharp at the time of putting in, it was very short. Now that I know, I will be better able to manage it because I know it will not last long. As it seems, "it's just a bad time to go through". It should also be noted that some women do not feel anything at all during the putting in. Others feel worse than me. It depends on each of course and our resistance to the pain. If you are afraid to be hurt a lot, all I can advise you is to ask your gynecologist to prescribe something to weight down the pain and try out! Maybe you will not feel anything. Maybe you will hurt. In any case, if you feel pain is unbearable, tell your gynecologist and he/she will stop. It does not matter, if you do not feel like doing it, do not force yourself. I just think that if you want to try the copper IUD, it's a shame to prevent you from trying only because you are afraid to suffer at the time of the putting in. Compared to the benefits it provides (see and translate on google translation article on stopping the pill here), I am 100% ready to go through again! I repeat here, I do not want to induce you to switch to the copper IUD, because it is not the only, perfect and universal solution, but if you have questions about stopping birthcontrol pill and the IUD, then you are in the right place :) All I want is for all women to be aware of the different methods of contraception, their advantages and disadvantages in order to choose the most appropriate method for each. In my case, it is due to a lack of information that I did not use the IUD before, but I think I am not the only one in this case: / Do you still have questions / doubts? You also switched to the copper IUD? Did it hurt you? Or not at all? How is your life since the IUD? Do not hesitate to share your experience or ask your questions in comment! :) Do not forget, stay Opiniated ;)        

16 October, 2017

Derniers articles

Share On