green beauty for a greener life

Crème de nuit Sisley à la mauve à 135,95€ : Opiniation !

opiniation, opiniation sisley, phenoxyethanol, SISLEY

Aujourd'hui je vous fais une rapide Opiniation sur la crème de nuit Sisley à la mauve que l'on trouve chez Séphora à 135,95€. A ce prix, on s'attend à une composition de folie... ou pas.

Alors déjà, selon The No List, la crème de nuit Sisley obtient le score de -3/20. Donc bon, ça commence mal.

Voyons la liste des ingrédients : ingrédients crème de nuit sisley à la mauve sisley Voici les ingrédients repérés par The No List :
  • HYDROGENATED POLYISOBUTENE : POLLUANT

Substance de soin pour la peau (corps gras), composé issu de la pétrochimie, Chimique "L'Hydrogenated Polyisobutene a des propriétés hydratantes. Ce composant issu de la pétrochimie est susceptible d’obstruer les pores et ainsi empêcher la peau de respirer. Des études à court et long termes réalisées sur des rats ont montré que certaines huiles et cires hydrocarbures minérales (à basse viscosité et à faible longueur de chaîne) administrées oralement avaient des effets d'accumulation dangereux. Plus concrètement : les rouges à lèvres contenant de tels ingrédients, qui finissent en grande partie dans l'estomac de l'utilisatrice, sont sources de danger. Les huiles minérales n'ont aucune utilité véritable pour la peau ; elles n'interagissent pas avec elle et ne lui apportent aucun élément nutritif (vitamines, antioxydants, etc.). Elles forment une barrière sur l'épiderme, sans le pénétrer, et elles jouent un rôle occlusif. C'est-à-dire qu'elles retiennent l'humidité, favorisent son hydratation et la protègent des agressions extérieures. elles peuvent mener à un excès d'hydratation cutanée. En effet, la peau n'est plus capable de s'auto-réguler, puisque les huiles remplissent ce rôle pour elle. Elle va donc avoir tendance à vieillir plus vite. En outre, on les soupçonne d'avoir des effets comédogènes de par leur effet occlusif. Mais des études contredisent cette hypothèse. Étant issues de la pétrochimie, les huiles minérales ne sont pas biodégradables et leur impact écologique est très important. En effet, comme elles sont présentes dans de très nombreux cosmétiques, elles sont tous les jours évacuées dans les lavabos en grandes quantités et se retrouvent dans la nature. Cet ingrédient doit par conséquent être évité en raison de sa note de soin pour la peau et à cause de son origine (issu de la pétrochimie)."
  • PEG-6 STEARATE et PEG-32 STEARATE : POLLUANT + POSSIBLEMENT CONTAMINÉ PAR UN CANCÉROGÈNE

"Les PEG (Polyéthylène glycol) et PPG (Polypropylene glycol) sont des émulsifiants qui ont la consistance d'un liquide ou d'une cire. Peu coûteux, ils s'associent aussi bien à l'eau qu'à l'huile. Le principal problème des composés éthoxylés est leur processus de fabrication. Ils sont fabriqués à partir d’oxyde d’éthylène, un gaz très réactif, extrêmement toxique et cancérigène. C’est un processus très lourd, nécessitant des températures et pressions extrêmes, des consignes de sécurité très strictes et bien sur, c’est très polluant. Après transformation, il ne reste "normalement" pas d’oxyde d’éthylène, mais il est possible qu’il y ait une contamination au 1,4 dioxane, substance irritante et classé cancérigène possible. Les composés ethoxylés ne sont que peu biodégradables. Les PEG ou leurs dérivés sont capables de transporter des substances dans la peau. Cette capacité est utilisée pour certains médicaments mais, pour les cosmétiques, il faut justement l'éviter. Les produits de soin sont là pour protéger la peau et ne devraient pas contenir des substances qui la rendent plus facilement perméable pour des matériaux toxiques."
  • DIMETHICONE : HUILE DE SILICONE POLLUANTE

"Composant à base de silicone. Dans les régions sans stations d'épuration (et cela concerne la plus grande partie de la planète!), les silicones atterrissent dans les lacs et les fleuves où elles ne seront pas décomposées, et on ignore encore quelles pourraient en être les conséquences sur les êtres humains, la flore et la faune. Suspecté d'être une toxine environnementale. Suspecté d'être persistant ou bioaccumulatif."
  • CARBOMER : POLLUANT

  • DISODIUM EDTA : POLLUANT

"L’EDTA (Éthylene-Diamino-Tetra-Acetate) était, et est encore très apprécié pour ses qualités d’agent chélateur. Mais l’EDTA et son ersatz (Editronic Acid) se fixent dans l’organisme et sont difficilement biodégradables. Ceci s’explique par l’interaction entre L’EDTA et les métaux lourds, les substances à fonction hydrogénante ou les micronutriments. L’EDTA n’est pas éliminé dans les stations d’épuration et atterrit (avec les métaux lourds qu’il a fixés) dans les rivières et les lacs. Comme l’EDTA se trouve déjà dans les eaux usées (stations d’épuration) comme substance complexe contenant des métaux lourds, il n’y a pas de processus de biodégradation dans les cours d’eau. Cependant, les complexes EDTA-fer sont bio dégradables dans les eaux de surface, sous l’action de la lumière. Cette dégradation dégage des substances inconnues, qui pourraient représenter des risques majeurs pour l’environnement. De plus, comme l’EDTA (qui peut accélérer ou inhiber la production d’algues dans les eaux) n’est pas retenu par les filtres à charbon actif, il peut arriver dans notre eau potable. Quel danger représente cette eau potable chargée de complexes de métaux lourds et d’EDTA pour l’homme? Il existe très peu de recherches sur la question comme d’ailleurs sur de nombreuses autres conséquences possibles de la pollution de l’environnement. L’EDTA est reconnaissable dans la déclaration INCI par les lettres EDTA, généralement combinées avec un autre mot, comme par exemple Tetrasodium EDTA. C’est un scandale que l’EDTA soit encore utilisé alors qu’il serait très facile de le remplacer. L’acide phytique obtenu à partir du son de riz, par exemple, est une alternative naturelle à l’EDTA."
  • PHENOXYETHANOL : HÉPATO/HÉMATOTOXIQUE POSSIBLEMENT PERTURBATEUR ENDOCRINIEN

"Ce conservateur a été réévalué par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) en 2012. Elle l’a jugé hématotoxique et hépatotoxique (toxique pour le sang et le foie). Compte tenu d’une concentration de 1 % dans les produits, de l’absorption cutanée et de la dose sans effet, l’agence a jugé ce composé sûr pour les adultes mais a posé des limites pour les enfants de moins de 3 ans. Selon elle, le phenoxyethanol ne devrait pas être employé dans les cosmétiques destinés au siège, qu’ils se rincent ou non : ces produits étant les plus fréquemment et abondamment utilisés, une absorption excessive de phenoxyethanol par la peau serait à craindre. Pour les autres cosmétiques destinés aux tout-petits, sa concentration devrait être limitée à 0,4 %. Malheureusement, comme toutes les agences, l’ANSM n’a qu’un pouvoir, celui de donner son avis. Si aucun texte réglementaire ne le reprend, les industriels peuvent tout à fait l’ignorer. Ils sont d’autant plus enclins à le faire que le Comité scientifique pour la sécurité des consommateurs, sous l’égide de la Commission européenne, a récemment jugé, de son côté, que cet ingrédient était sûr pour tous les utilisateurs quel que soit leur âge. Interrogée, l’ANSM dit à l'UFC Que Choisir maintenir sa position. Une cacophonie entre deux groupes d’experts pour le moins troublante. Le Phenoxyethanol a également un potentiel allergisant, se traduisant par des eczémas et des urticaires."
  • ALPHA-ISOMETHYL IONONE :  ALLERGÈNE

  • BUTYLPHENYL METHYLPROPIONAL : PERTURBATEUR ENDOCRINIEN

Substance odoriférante chimique. "Le butylphenyl methylpropional est un possible toxique du système immunitaire ou allergène. Il est suspecté d'être un perturbateur endocrinien." En plus de contenir ces ingrédients douteux, on constate que les principaux ingrédients de cette crème de nuit Sisley sont : => de l'eau + de la glycérine + un corps gras issu de la pétrochimie + un émollient synthétique + un stabilisateur d'émulsion + un émulsifiant éthoxylé. Whouaouh, quelle noble composition ! Et la mauve, elle est où dans tout ça ? Elle se trouve en 11ème position dans la liste, autant dire que ça ne présage pas un fort pourcentage. C'est sûr que "crème de nuit à l'eau, à la pétrochimie et aux possibles perturbateurs endocriniens" ça vend moins de rêve ! Libre à chacun d'acheter ce genre de produit, mais maintenant vous en savez plus sur la composition et pouvez acheter en toute objectivité :) Si vous cherchez des fonds de teint sans silicone et plutôt pas mal clean, c'est par ici :) N'oubliez pas, restez Opiniés ;)    
Hello everyone, Today I give you a quick opiniation about the Sisley mauve (woodmallow) night cream that we find at Séphora at 135.95 €. At this price, we expect an amazing composition... or not. So already, according to The No List, the cream gets the score of -3/20. So good, it starts badly. Let's see the list of ingredients: ingrédients crème de nuit sisley à la mauve sisley Here are the ingredients spotted by The No List:     HYDROGENATED POLYISOBUTENE: POLLUTANT Skincare substance (fatty substance), petrochemical compound, Chemical "Hydrogenated Polyisobutene has moisturizing properties, a petrochemical component that can clog pores and prevent skin from breathing." "Short-term and long-term studies in rats have shown that certain oils and waxes Low-viscosity, low-chain minerals administered orally had dangerous build-up effects: More specifically, lipsticks containing such ingredients, which end up largely in the wearer's stomach, are mineral oils have no real use for the skin, they do not interact with it and provide no nutrients (vitamins, antioxidants, etc.). They form a barrier on the epidermis, without penetrating it, and they play an occlusive role. That is to say, they retain moisture, promote hydration and protect it from external aggressions. they can lead to excess skin hydration. Indeed, the skin is no longer able to self-regulate, since the oils fulfill this role for it. It will therefore tend to age faster. In addition, they are suspected of having comedogenic effects by their occlusive effect. But studies contradict this hypothesis. Being derived from petrochemicals, mineral oils are not biodegradable and their ecological impact is very important. Indeed, as they are present in many cosmetics, they are evacuated daily in the washbasins in large quantities and are found in nature. This ingredient should therefore be avoided because of its skincare note and because of its origin (from petrochemicals). "     PEG-6 STEARATE and PEG-32 STEARATE: POLLUTANT + POSSIBLY CONTAMINATED BY CARCINOGEN "PEG (Polyethylene Glycol) and PPG (Polypropylene Glycol) are emulsifiers that have the consistency of a liquid or wax and are inexpensive to combine with water and oil. The main problem of ethoxylated compounds is their manufacturing process.They are made from ethylene oxide, a very reactive, extremely toxic and carcinogenic gas.This is a very heavy process, requiring extreme temperatures and pressures, very strict safety instructions and of course, it is very polluting. After transformation, "ethylene oxide" does not normally remain, but it is possible that there is contamination with 1,4 dioxane, an irritant and classified as a possible carcinogen. The ethoxylated compounds are only slightly biodegradable. PEGs or their derivatives are able to carry substances into the skin. This capacity is used for certain drugs but, for cosmetics, it is precisely necessary to avoid it. The skincare products are there to protect the skin and should not contain substances that make it more easily permeable to toxic materials. " DIMETHICONE: POLLUTANT SILICONE OIL "Silicone-based component: In regions without sewage treatment plants (and this concerns most of the planet!), Silicones land in lakes and rivers where they will not be decomposed, and it is not clear which could be the consequences on humans, flora and fauna Suspected of being an environmental toxin Suspected of being persistent or bioaccumulative. "     CARBOMER: POLLUTANT  DISODIUM EDTA: POLLUTANT "EDTA (Ethylene-Diamino-Tetra-Acetate) was, and still is, highly valued for its chelating agent properties, but EDTA and its ersatz (Editronic Acid) bind to the body and are difficult to biodegrade. This is explained by the interaction between EDTA and heavy metals, hydrogen-containing substances or micronutrients.EDTA is not eliminated in the treatment plants and lands (with the heavy metals it In the rivers and lakes, since EDTA is already in wastewater (wastewater treatment plants) as a complex substance containing heavy metals, there is no biodegradation process in the water courses. However, EDTA-iron complexes are biodegradable in surface water under the action of light, which releases unknown substances, which could represent major risks for the environment. EDTA (which i can accelerate or inhibit the production of algae in the water) is not retained by activated carbon filters, it can happen in our drinking water. What is the danger of drinking water loaded with heavy metal complexes and EDTA for humans? There is very little research on this issue, as there are many other possible consequences of environmental pollution. EDTA is recognizable in the INCI statement by the letters EDTA, usually combined with another word, such as Tetrasodium EDTA. It is a scandal that EDTA is still used when it would be very easy to replace it. Phytic acid obtained from rice bran, for example, is a natural alternative to EDTA. " PHENOXYETHANOL: TOXIC POSSIBLY ENDOCRINE DISRUPTIVE "This preservative was re-evaluated by the National Agency for the Safety of Medicines and Health Products (ANSM) in 2012. It was considered hematotoxic and hepatotoxic (toxic to blood and liver). in the products, dermal absorption and no-effect level, the agency has determined that this compound is safe for adults but has set limits for children under 3. According to it, phenoxyethanol should not be used in cosmetics intended for the seat, whether they are rinsed or not: these products being the most frequently and abundantly used, excessive absorption of phenoxyethanol by the skin would be feared.For other cosmetics for toddlers , its concentration should be limited to 0.4% Unfortunately, like all agencies, the ANSM has only one power, that of giving its opinion.If no regulatory text takes it back, industrialists can all the fact that the Scientific Committee for Consumer Safety, under the auspices of the European Commission, recently ruled that this ingredient was safe for all. users regardless of their age. When asked, the ANSM told UFC Que Choisir to maintain its position. A cacophony between two groups of experts for the least disturbing. Phenoxyethanol also has an allergenic potential, resulting in eczema and urticaria. "     ALPHA-ISOMETHYL IONONE: ALLERGEN   BUTYLPHENYL METHYLPROPIONAL: ENDOCRINE DISRUPTIVE Odoriferous chemical substance. "Butylphenyl methylpropional is a possible toxic immune system or allergen.It is suspected to be an endocrine disruptor." In addition to containing these questionable ingredients, we note that the main ingredients of this cream are: => water + glycerine + a fatty substance from petrochemistry + a synthetic emollient + an emulsion stabilizer + an ethoxylated emulsifier. Whouaouh, what a noble composition! And the woodmallow, where is it in all this? It is in 11th position in the list, as well as it does not bode a high percentage. It is sure that "night cream with water, petrochemistry and possible endocrine disruptors" it sells less dream! Free to everyone to buy this kind of product, but now you know more about the composition and can buy objectively :) If you are looking for safe natural foundations, I invite you to click here to see my picking list! :) Do not forget, stay Opiniated ;)    

15 December, 2017

Derniers articles

Share On